Edito

Depuis les régionales et avant la trêve estivale, l’opposition a décidé d’utiliser ce trimestre pour mener une guerilla politico-médiatique contre le Président de la République et le Gouvernement. On dirait que la Gauche tente d’accumuler les points pour gagner un match dont l’enjeu est la France!

Car les échéances qui s’accélèrent aiguisent l’appétit d’une Gauche qui veut gagner les départements qui lui manquent lors des cantonales en mars 2011, le Sénat en septembre et naturellement la Présidentielle de 2012.

Il faut malheureusement reconnaître que la technique du harcèlement est plutôt une réussite grâce à la complicité active et gourmande des médias.

Mais lorsque le « Canard » dénonce les cigares de Christian Blanc achetés avec nos impôts, ou le prix de la chambre d’hôtel de Rama Yade, pour ma part j’y vois autre chose : les excès des collaborateurs des cabinets ministériels, qui savent tout, gèrent tout, y compris la vie privée de leur Ministre que leur fonction a tant déconnecté du quotidien qu’ils ne se posent plus aucune question pratique!

Je connais Rama, elle n’est pas idiote : si elle avait choisi elle-même son hôtel et connaissait son prix, elle n’aurait pas fait de telles déclarations !

Les cabinets s‘occupent de tous les détails déresponsabilisant leur « patron » pour qu’il ne se préoccupe que de l’essentiel. Je ne sais pas ce que deviendra l’opération de déstabilisation d’Eric Woerth, mais pour ma part je suis très inquiète, très inquiète pour les femmes. Car enfin, c’est bien vers l’interdiction du travail des conjointes de ministres ou de politiques vers laquelle on s’achemine. Et ce n’est pas nouveau…

Lire la suite


Réforme des retraites et retraites des sénateurs

Réunion avec les jeunes Pop et NKM à Joinville

Réunion avec les jeunes Pop et NKM à Joinville

La réforme de la retraite est une impérieuse nécessité puisque notre système de répartition n’est plus en mesure de fonctionner. Le déficit actuel de 30 milliards va s’aggraver. Les prévisions réalisées par le Conseil d’orientation des retraites donnent le tournis. Il faudra trouver 70 milliards d’euros en 2030 pour financer l’ensemble des régimes et 100 milliards en 2050.

Reculer l’âge de départ de 60 à 62 ans suffira-t-il ? Cette mesure paraît timorée à nos partenaires européens chez lesquels l’âge pour s’arrêter de travailler est 65 ans (comme la France avant François Mitterrand) et qui non seulement s’apprêtent à fixer la barre à 67 mais ont aussi décidé de diminuer dès à présent le montant des pensions versées, ce que notre Gouvernement promet de ne pas faire.

Repousser de deux ans l’âge est-il un réel bouleversement ? Actuellement les personnes nées en 1949 doivent déjà cotiser 40 ans et celles nées en 1952, 41 ans.

Lire la suite


18 juin : appel de Londres

Train spécial 18 juin 2010

A l’occasion des 70 ans de l’appel du 18 Juin, j’ai eu la chance de pouvoir me rendre à Londres, dans le train spécial affrété par la Fondation de Gaulle. 700 personnes, essentiellement des anciens combattants, des historiens, des journalistes et une petite vingtaine de parlementaires. Organisation parfaite : convocation 6H30 Gare du nord. Arrivée sans retard à Londres où un militaire chapeautait chaque groupe de la sortie du wagon jusqu’au Royal Hospital. Pas de pluie mais un vent très frais. (Alors que j’étais emmitouflée, Carla Bruni-Sarkozy était elle en robe, bras nus et ne semblait pas avoir froid !). Lire la suite


Hit parade des sénateurs

Depuis bientôt 6 ans que j’ai été élue, j’ai pu mesurer que dans l’esprit de beaucoup, seule l’Assemblée nationale était importante.

A tel point qu’est publié régulièrement un classement des députés, un classement des Conseillers généraux mais pas des sénateurs… qui ne s’en plaignaient pas. Lire la suite


Fusion des Préfectures

Depuis le 1er Juillet, le schéma d’organisation des services de l’Etat en Ile de France est modifié. D’abord, la Préfecture de Paris et celle de la Région Ile-de-France fusionnent au sein de la « Préfecture de la Région capitale ».

Ensuite, une vingtaine des directions régionales sont regroupées en 10, correspondant à la nouvelle organisation des Ministères.

Et pour terminer le schéma, il y aura 2 directions départementales dans les départements de la petite couronne et 3 en grande couronne.

Cela paraît simple, mais dans la réalité cela c’est plus compliqué car les ex-directions sont un peu perturbées !


Elections 2010/2011 en Val-de-Marne

Jean-Michel Seux, Jean Eroukhmanoff et Catherine Procaccia - Conseillers généraux

Comme je le disais dans l’édito, les prochaines échéances électorales aiguisent au niveau national l’agressivité de notre opposition.

S’agissant des élections cantonales, la moitié des cantons sont renouvelables en Val-de-Marne, c’est à dire 25.

10 cantons ont un conseiller général sortant communiste, 5 un socialiste, 1 divers gauche, 8 UMP et 1 divers droite.  Eu égard aux cantons concernés, il y a un véritable enjeu, malheureusement pas celui que nous aimerions : le PC craint en fait que le PS ne leur prenne quelques cantons car l’équilibre des forces serait alors modifié entre eux. Lire la suite


Redevance poids lourds sur les routes départementales

La loi dite « Grenelle » prévoit la mise en place  en 2012 d’une éco-redevance pour les poids lourds  de plus de 3,5 tonnes circulant sur les routes nationales.  Les poids lourds seraient équipés de boitiers contrôlés par satellites ou des portiques.

Afin que le trafic ne se reporte pas sur les voies départementales, l’éco-redevance pourrait être étendue à certaines voies départementales. Dans notre département, l’Etat propose que seules quelques ex voies nationales devenues départementales soient concernées  comme l’ex RN4.

Le Conseil général devait délibérer sur cette proposition qui ne satisfaisait aucun de nous. La problématique pour l’UMP était de sauvegarder la tranquillité des rues traversant nos villes tout en n’alourdissant pas démesurément les charges pesant sur des entreprises déjà fragilisées.

Lors de la séance du 28 Juin, nous avons donc souhaité étendre les voies départementales concernées, sans pour autant l’étendre à tout le département !

Nous saurons dans quelques mois quel sort sera donné à nos propositions.


Bruxelles passe sous Influence Boursiere

par Mickaël

Plan de rigueur, économies, austérité…. tout le champ sémantique de l’orthodoxie financière y passe. Pas un jour actuellement sans son lot d’annonces et cela partout en Europe.

Si tout cela venait d’une décision préventive prise par l’Europe pour maintenir la pérennité de nos économies, cela pourrait être compris. Mais malheureusement, il ne s’agit pas ici d’une prévention quelconque mais d’une conséquence liée “Au Marché”, “Aux Agences de Notation”. Et c’est bien là le constat le plus amer : le fait qu’il faille attendre que le couperet de ces Agences tombe montre bien que l’Europe n’a pas su se réguler elle-même et prendre les décisions à temps.

Sommes-nous donc condamnés à être gouvernés selon les fluctuations de la bourse et des rumeurs?
Non! La politique à la petite semaine n’a jamais été souhaitable alors inutile de préciser ce qu’une politique à la petite journée aurait comme effet.
Non! Une politique sage et juste est une politique de long terme et répondant à une stratégie. Il est donc urgent que l’Europe se dote d’une gouvernance politique, économique et financière communes.
Lire la suite


Un pays peut-il sortir de l’euro?

par Marie-Anne

Dans le contexte de crise mondiale et plus récemment de crise grecque, l’heure est à la remise en question de la zone euro.

C’est Angela Merkel qui a émis la possibilité d’exclure un État membre de la zone euro. Selon elle, il serait temps de modifier les règles européennes afin que “les pays qui contreviennent de façon répétée aux orientations économiques de l’Union puissent être exclus de la zone euro”, position jugée absurde par le président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet.

Est-il ou non juridiquement possible de sortir de la zone euro ? “That is the question”. Lire la suite


Passation de pouvoirs : entre scepticisme et suspens

La Présidence du Conseil de l’Union européenne est tournante. Tous les 6 mois, le pays qui préside la Commission européenne change. En règle générale, cela nous laisse indifférent sauf lorsqu’il s’agit d’une personnalité politique importante comme Angela Merkel, Nicolas Sarkozy ou Tony Blair.

A  l’occasion de la fin de chaque présidence, se tient une réunion de clôture avec les 27 représentants des parlements, Présidents ou vice-présidents de commission des états membres. Le Sénat m’a désignée cette fois-ci et je suis donc allée deux jours à Madrid. Alors qu’il faisait mauvais en France, j’ai au moins trouvé le soleil qui m’a préparé à celui de ce début juillet à Paris. J’avoue ne pas avoir été très convaincue de l’utilité de ce type de rencontre. Lire la suite


Pas de défilé du 14 juillet

C’est une première à Vincennes. Certes, pour ceux qui comme moi y ont assisté quasiment tous les ans depuis 30 ans, cela fait bizarre, mais j’approuve cette décision : la cérémonie ne se déroulait pas à huis clos puisque nous défilions dans les rues, mais presque : entre le défilé sur les Champs Élysées retransmis à la télévision et les départs en vacances, nous pouvions nous compter sans risquer de nous endormir !


La semaine de quatre jours est-elle remise en question par Luc Chatel ?

A Vincennes, ce n’est pas depuis deux ans mais depuis douze que les écoles primaires pratiquent la semaine de 4 jours : cours les lundi mardi et jeudi et vendredi. A la seule différence que pendant des années, nous étions la seule ville et que nous étions montrés du doigt et que pour « récupérer » les heures de cours manquantes, les vacances étaient raccourcies. Maire-adjoint à l’enseignement, je me suis battue pendant des années, avec les parents puis avec les enseignants convaincus par l’expérience pour garder cette autorisation que j’avais mise en place. Bataille contre l’Inspecteur d’académie et contre quelques intellectuels chercheurs qui depuis 20 ans réfléchissent toujours sur ce thème. Il a suffit qu’un ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, décrète son application pour que toute la France suive en quelques mois.

Suffira-t-il que son successeur décrète lui de revenir sur la semaine de 4 jours pour remettre le compteur à 1996 pour Vincennes ? Non.

D’abord, en tant que parlementaire, je vais m’y opposer. Mais je ne suis pas seule : les villes comme Grenoble ou Lille (Socialistes) qui ont proposé de revenir à la semaine traditionnelle l’an passé ont essuyé un refus des conseils d’école. Récemment ce sont 90% des écoles de Gironde et toutes les écoles du Rhône qui ont repoussé la semaine de 4jours et demi.  Et 75 % des enseignants y sont favorables.

Alors, pas d’inquiétude pour Vincennes, mais une interrogation : qu’est-ce qui a pu pousser Luc Chatel à de telle déclarations : convictions ou pressions syndicales ?


Grands travaux: j- 10 mois

Présenté officiellement le 26 juin, le projet de réaménagement du centre ville va faire sauter le bitume de notre centre ville ! Objectif pour la municipalité : offrir aux vincennois un cœur digne du château qui fait la notoriété de notre ville en France (sans oublier le zoo et le Fort neuf où se déroulaient les fameux 3 jours).

Le projet a déjà été présenté à plusieurs reprises, les avis des riverains et des commerçants recueillis. Maintenant, il nous faut nous préparer psychologiquement à de grands travaux qui ne concerneront pas seulement le centre ville car, tel « l’effet papillon », ils auront des répercussions à l’est comme à l’ouest.

Le phasage est relativement rassurant puisque, heureusement, tout ne se déroulera pas en même temps.
Avril 2011 : rue du Midi, rue de l’Eglise, rue Raymond du temple et avenue du château

Lire la suite